• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 26 juin 2010

26 juin, 2010

4) CINQ ANNEES DE PROCEDURES JUDICIAIRES POUR OBTENIR FINALEMENT LA MANIPULATION PSYCHOLOGIQUE DE MA FILLE.

Classé dans : Non classé — laprotectiondelenfance @ 7:41

4) CINQ ANNEES DE PROCEDURES JUDICIAIRES POUR OBTENIR FINALEMENT LA MANIPULATION PSYCHOLOGIQUE DE MA FILLE.1U4r3

Alors que les faux en écriture rapportent gros à certains ( aux frais des contribuables):

Chiffre d’affaire de l’Association d’Action Educative, rue Alexis Carrel à Verdun: 1 200 000 euros/annuel. 

399 164.81 € de liquidités sur le compte en banque au 31/12/2009  

Rémunération de la Direction: Augmentation de 26% par rapport à 2009.

Après cinq années de procédures j’ai obtenu que ma fille soit manipulée par sa maman et également le droit de me cogner à une porte au moment de mes droits de visite et d’hébergement.

Droit de visite et d’hébergement du 4 au 5 septembre 2010 :  Ma fille refuse de m’accompagner et indique que si elle trouve un bâton et des pierres elle fera la bagarre à son père. Je demande si c’est sa maman qu’il lui a enseigné cela et c’est la maman qui répond « Non, c’est un dessin animé ». La maman s’empare de mes clefs de voiture et tandis que je suis baissé pour les ramasser, je reçois des coups de pied de la maman et de son nouveau compagnon.

De son côté, la maman indique à ceux qui veulent bien l’entendre, qu’elle déplore le fait que depuis des mois le papa ….ne vient pas chercher sa fille.

Droit de visite et d’hébergement du 18 septembre 2010 :A l’appartement de la maman (Appartement utilisé comme le moyen le plus commode pour que le papa se cogne le nez à la porte et peut être aussi, appartement financé par les avantages sociaux d’un pays qui n’a que 1500 milliards de dettes et adresse fictive qui permet de mieux solliciter Madame LaCAF ) par la porte entrouverte juste de manière à laisser apparaître le visage de ma fille, celle-ci refuse de m’accompagner. Elle m’indique que l’année prochaine sa maman va lui acheter…. un cheval et que son papa….à Noêl ne lui a pas fait de cadeaux. La maman qui se trouve juste derrière la porte ne demandera jamais à sa fille d’accompagner son père. 25 minutes de palabres en vain. La manipulation psychologique de ma fille suit son cours.

Pour les droits de visites et d’hébergement du 2 et du 16 octobre 2010 :  J’étais cloué dans un fauteuil roulant pour quelques temps, je n’ai donc pas pu les honorer. Je n’aurai donc pas vu ma fille dans l’entrebâillement d’une porte. Pas moyen non plus de parler à ma fille par téléphone, ce moyen de communication ayant été supprimé par la maman depuis juin 2008.

Droit de visite et d’hébergement du 15 janvier 2011 :  Ma fille ne veut pas m’accompagner comme d’habitude, le programme excluait déjà le papa: « Cet après-midi on va acheter un cheval avec maman ».( Ma fille ignore que le cheval n’est pas encore né )

27 janvier 2007 : Il y a quatre ans, au Brésil, mon ex-compagne me menaçait de mort alors que je demandais des explications à propos d’une somme d’argent que je venais de découvrir cachée sous un meuble. A partir de là, ma fille ne pouvait plus voir son père qu’en fonction du bon vouloir de la maman. Quatre années plus tard mais aussi après quatorze audiences en justice, rien n’a changé, victime de manipulations psychologiques, ma fille ne peut toujours pas voir sa famille paternelle.

Droit de visite et d’hébergement du 29 janvier 2011 : Comme d’habitude depuis Noël 2009 ma fille refuse de m’accompagner.

Droit de visite et d’hébergement du 5 février 2011 : Comme d’habitude …. Une phrase des mythographes de l’Association d’Action Educative de Verdun me revient à l’esprit, Sieur Colonna écrivait: « Madame déclare qu’elle souhaite que sa fille grandisse près de son père, raison pour laquelle, elle revenue en France ». Sieur Colonna savait pertinemment qu’il manipulait les magistrats avec cet ”éclairage” fallacieux. En réalité, la maman demande et n’a jamais cessé d’oeuvrer pour que sa fille n’ait plus aucun contact avec sa famille paternelle. Et si elle est revenue en France, c’est donc pour une toute autre raison, facile à trouver. 

Un nouveau jugement est arrivé le 15 février. Il stipule que mes droits de visites et d’hébergement sont maintenus. Mais c’est encore la maman qui fait encore sa loi brésilienne.

Droit de visite et d’hébergement du 19 février 2011: Comme d’habitude ….

Vacances de février et droits de visites et d’hébergement du mois de mars 2011 : Comme d’habitude …. sauf que maintenant j’ai la très nette impression que le lavage du cerveau de ma fille est terminé. Au terme de quatorze mois ma fille est entièrement reprogrammée et la famille paternelle entièrement virée….c’était le but de sa maman et c’est réussi….d’autant plus facilement qu’elle n’a jamais manqué d’aide en ce sens.

Droit de visite et d’hébergement du 2 avril 2011 : Depuis le 31 mars j’hébergeais un petit chien en attendant de retrouver son propriétaire et je suis allé chercher ma fille, avec ce chien. C’est amusant parce que ce chien ne s’est pas encombré de jugements ni de rapports mensongers et arrangés, dès que la porte s’est ouverte il est entré dans l’appartement comme chez lui. Ma fille voulait d’abord que je reparte en lui laissant le chien. Finalement après une heure de discussion ma fille acceptait de m’accompagner. A peine le temps d’attacher sa ceinture de sécurité, ma fille oubliait le chien et ne cachait pas son bonheur de retrouver son papa. Je pourrais en rire, ma fille s’est fait “plumer” d’une somme considérable en quatre années de procédures pour obtenir un remède pire que le mal et c’est un chien d’une valeur de 300 euros qui me permet finalement de la revoir. J’ai demandé à ma fille pourquoi elle refusait de m’accompagner depuis Noël 2009, réponse: « Parce que maman ne voulait pas »

5 avril 2011 : En fin de journée je rapportais des vêtements de ma fille pour ne pas être une nouvelle fois accusé de vol. Ma fille a demandé à passer la soirée avec moi allant même jusqu’à se réfugier dans ma voiture, en pleurant. La maman s’est opposée à cette soirée utilisant tous les moyens pour récupérer sa fille « Viens je vais te faire un bisous » « Viens je vais t’acheter une gaufre » « Viens sur mes genoux, tu sais que tu peux me faire confiance » Elle ira même jusqu’à appeler la police qui ne lui donnera pas gain de cause.

Droit de visite et d’hébergement du 17 avril 2011 : J’ai pu avoir ma fille et nous en avons profité pour remplacer la bâche du bassin des poissons rouges. Week-end pêche, la bâche attendait depuis un an. Alors que je m’étais absenté pour relever ma boite à lettre, à mon retour, ma fille m’avait rédigé ses premiers courriers: « Papa chairi je taime bocou tu sais trojanti »

 

Premier-courrier-de-ma-fille.jpg-2-300x147

C’est là encore un beau pavé dans la marre de ceux qui prétendront avoir protégé ma fille depuis 4 ans mais je ne me fais aucune illusion, de “brillants experts” ou mythographes comme ceux que j’ai pu rencontrer à l’Association d’Action Educative 5, rue Alexis Carrel à Verdun démontreront sans difficulté que c’est mon écriture et non pas celle de ma fille. Dans le passé j’avais communiqué une photo prise par la maman. Il s’agissait de ma fille au sein de …. sa tante brésilienne. Pour ne pas pénaliser la maman, M. Christophe Defert, éminant psychologue à l’Association d’Action Educative 5 rue Alexis Carrel à Verdun, avait rapidement trouvé le moyen de botter en touche : « Il est difficile de reconnaître l’enfant sur la photo ».

Ajout du 13 mai 2011: Hier j’étais en rendez-vous avec la psychologue mandatée pour effectuer l’expertise. A propos des difficultés pour que ma fille m’accompagne, elle soulevait une éventualité « et si votre fille avait peur de vous ?». J’ai parlé des photos ci-dessus et voici sa réponse : « Et alors…qu’est ce… que… ça… prouve ? C’est pas scientifique votre raisonnement ! ». A propos de l’expertise, j’ai parlementé durant près de deux heures pour avoir des garanties toutes simples sur le travail qui allait être effectué….en pure perte. Je n’ai pas eu d’autres possibilités que de « faire confiance » après avoir été arnaqué une première fois par l’AAE de Verdun et avoir mis en échec une tentative d’arnaque par une psychiatre de Bar le Duc.

 Le 15 juin 2011, la super psychologue (nouvelle mythographe agréée à se pencher sur la situation familiale) apportait  ses lumières         « SCIENTIFIQUES » au Tribunal de Verdun de cette façon : X….. nourrit des craintes à l’idée d’aller chez son père.  Etc.etc.

A noter : Il est facile de juger de la compétence de cette psychologue « SCIENTIFIQUE ». Dès que j’ai été autorisé à prendre en charge ma fille à la sortie de l’école en décembre 2011, (avec interdiction à la maman d’être présente )  c’est en courant que ma fille venait me retrouver. 

Pour les vacances de Pâques : J’avais téléphoné à la maman pour savoir quand était selon elle la moitié des vacances et elle m’a précisé que c’était le dimanche 1er mai ( Premier appel téléphonique qui n’était pas dirigé vers la messagerie depuis juin 2008 ). J’ai pu également parler à ma fille occupée à faire des punitions et elle était heureuse que je vienne la chercher. Mais le dimanche 1er mai, ce fut une autre histoire « Je vais au Parc Japiot avec maman voir des copines que j’adore » Ainsi, les vacances de Pâques passeront à la “trappe”. J’ai contacté la police qui m’a répondu ne rien pourvoir faire. J’ai donc passé une bonne partie de ces vacances dans une voiture avec un panneau sur le toit pour signaler.

Droit de visite et d’hébergement du 14 mai 2011 : C’est de mieux en mieux….: Porte close. En 2007 ma fille ne pouvait plus voir sa famille paternelle qu’en fonction du bon vouloir de la maman et après quatre années socio-judiciaires le résultat est le même.

Droit de visite et d’hébergement du 30 juin 2011 :  Comme d’habitude, c’est la maman qui décide. Ma fille a été hospitalisée du 23 juin au 4 juillet…..pour quelle raison, je l’ignore……c’est au moyen d’une facture de l’hôpital que j’ai su qu’il y avait eu hospitalisation. Du reste c’est comme pour le baptême de ma fille…..je sais que ma fille a été baptisée mais où et quand, je l’ignore. J’avais eu une version brésilienne de cette cérémonie mais ma fille aurait eu une version, Monpont sur l’Isle, de la part de sa maman (Version bien plus improbable que la première). Une simple question d’habitude !

Le bilan de l’expertise psychologique à caractère familial m’est parvenu. C’est encore un document fallacieux.

Pour les vacances du mois d’août : C’est comme d’habitude la maman fait obstacle

Droit de visite et d’hébergement du 4 septembre : J’ai indiqué à ma fille que j’avais six surprises pour elle et après 30 minutes de discussion et autorisation de la maman, ma fille a bien voulu m’accompagner.

Droit de visite et d’hébergement du 17 septembre 2011 : Ca recommence, ma fille, sous l’emprise de sa maman, ne veut pas venir.

Etc.etc.

En novembre 2011, alors que j’ai pu voir ma fille à quatre reprises en deux années, j’ai décidé de ne plus honorer mes droits de me cogner le nez à une porte. J’ai adressé un courrier au tribunal pour indiquer que ce serait prise en charge à la sortie de l’école ou rien. Ma demande a été acceptée ( avec interdiction à la maman d’être présente ) et depuis cette date ma fille peut voir son père et sa famille paternelle normalement.

—————————

L’avocate de la maman, dépourvue du moindre scrupule même lorsqu’il s’agit de priver un enfant de son père, a su également se remplir les poches aux frais des contribuables grâce à l’aide juridictionnelle totale durant 3 années. Je n’ai jamais indiqué son nom pour ne pas améliorer son chiffre d’affaire. Peut être ira-t-elle plaider un jour dans un hôpital psychiatrique. Voici le genre d’éclairage qu’elle apportait lors d’une audience: « M. Périquet passe une ceinture autour du cou de sa fille et serre jusqu’à étranglement » Etc. etc..

A toutes les personnes qui n’appartiennent pas à l’Aide à l’Enfance mais davantage à un réseau pédocriminel budgétivore, je dédicace cette photo:

dportation5.jpg

- Ajout du 6 novembre 2010 -Après deux années et demi durant lesquelles le réseau pédocriminel budgétivore a pu copieusement falsifier la situation familiale, dans le cadre d’une décision de justice qui allait intervenir en date du 4 janvier 2010, je demandais une résidence alternée et la maman - Suppression de tous les droits de visite et d’hébergement et même les droits de visite simple du père –

Alors que la maman avait déjà tenté de rester au Brésil avec sa fille elle a ensuite usé de stratagèmes  trois plaintes pour abus sexuel, des signalements d’encoprésie, d’énurésie et des gestes sexualisés chez l’enfant  pour « virer » le papa. Cependant, la justice a décidé d’occulter ce qui se profilait pour la suite en  décidant de l’hébergement de ma fille au domicile de sa maman et en précisant également: - Le père sera en mesure de jouer son rôle paternel dans le cadre d’un droit de visite et d’hébergement dont les modalités seront définies au présent dispositif - => 28 heures par mois ( le papa était créateur d’entreprise à 23 ans).

Avec cette décision de justice, il ne restait plus pour la maman qu’à « virer » le père sur ces 28 heures par mois en usant de manipulations mentales vis à vis de sa fille. 

Ma fille a rencontré pour la dernière fois sa famille paternelle à l’occasion des vacances de Noël 2009 . Pour qu’elle accepte de repartir chez sa maman j’avais dû lui répéter à plusieurs reprises que le Père Noël risquait de reprendre les cadeaux déposés chez sa maman si elle n’allait pas les ouvrir. Lorsque j’évoque cela avec la maman, elle déclare ignorer pourquoi notre fille refuse désormais de m’accompagner.

Mais déjà fin 2009 ma fille me déclarait:  « Maman a dit qu’elle allait te virer ».

Ma fille avait fait une liste de cadeaux pour le père Noël: « Mais maman a marqué dessus que je ne voulais plus voir mon papa ».

Voilà le résultat des fumisteries judiciaires depuis juillet 2007 avec intervention du réseau pédocriminel budgétivore des Services de Protection de l’Enfance du département de la Meuse.

Statistiques: 78% des délinquants juvéniles sont issus de familles monoparentales. Augmentation de la délinquance juvénile: 115% en 20 ans.

- Ajout du 8 novembre 2010 ; J’indiquais dans ce blog que j’avais réussi à m’échapper du Brésil alors que j’étais menacé de mort par ma « chère et tendre »……avec un dictionnaire de poche pour me faire comprendre. Un autre papa n’a pas eu cette chance:     

http://www.citylocalnews.com/grenoble-faits-divers/2012/11/01/denize-soares-condamnee-a-17-ans-de-reclusion-criminelle

Retour à la liste des articles                     La suite au 5ème article

N.B. Si des publicités apparaissent ci-dessous elle sont indépendantes de ma volonté.

 

Mariage Séb & Alex |
soizguigui |
ECOLE SAINT JOSEPH |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue au milieu de mes ...
| Les Hémies nop terre
| La vie de Julie