• Accueil
  • > Non classé
  • > 22) COUR D’APPEL DE NANCY. POUR CETTE AUDIENCE, LE CENTRE MATERNEL DES ISLETTES A PREPARE UN NOUVEAU LEURRE.

26 juin, 2009

22) COUR D’APPEL DE NANCY. POUR CETTE AUDIENCE, LE CENTRE MATERNEL DES ISLETTES A PREPARE UN NOUVEAU LEURRE.

Classé dans : Non classé — laprotectiondelenfance @ 20:09

22) COUR D'APPEL DE NANCY. POUR CETTE AUDIENCE, LE CENTRE MATERNEL DES ISLETTES A PREPARE UN NOUVEAU LEURRE.1U4r3

J’avais fait appel de la parodie de justice de Mme Blin-Dumouchel en date du 28 février et le 9 mai 2008 en Cour d’Appel de Nancy, la première parole d’un des trois magistrats fut une question qui m’était destinée: « Mais qu’est ce que c’est que votre maison, avec des  plaques de métal aux fenêtres ?».

De par la question qui venait de m’être posée, l’issue de l’audience était scellée et la falsification de Sieur Colonna Educateur venait d’être couronnée de succès. Il n’avait pas écrit sans en connaître parfaitement, à l’avance, le résultat (l’expérience, on n’a jamais rien fait de mieux ). Le « semble » de Sieur Colonna était devenu « avec des ». C’est finalement Sieur Colonna qui rend la justice, par magistrats interposés, manipulés.

M. Losson, le Directeur de l’Association d’Action Educative, m’avait indiqué que : « La perception des rapports dépend de la lecture que vous en faites » (16). La perception des rapports par les magistrats est encore « meilleure » que la mienne puisque jusqu’à ce jour, je n’avais pas prêté attention à cette subtilité d’écriture de Sieur Colonna.

Un nouveau rapport avait été rédigé par l’Association d’Action Educative de Verdun. Il indiquait : La situation de l’enfant reste très préoccupante par le refus de collaboration du père,  celui-ci ne se saisissant pas des aides apportées.    Les aides apportées  étaient pour l’Association d’Action Educative de Verdun,  la nécessité que le père soit présent à des entretiens afin de rendre plus crédible le travail de falsification.

Cependant, pour cette audience, au cas où le père aurait trop bien préparé sa défense, les « protecteurs de l’enfant » ont pensé qu’il serait plus judicieux de prévoir un nouveau leurre à destination des magistrats.     Quinze jours avant l’audience, le Centre Maternel des Islettes signale et aussitôt l’Association d’Action Educative rapporte : des gestes sexualisés constatés chez l’enfant en date du 3 avril 2008 ( quand les plaintes pour abus sexuel n’aboutissent à rien il faut bien trouver autre chose) Pour les magistrats cela sera interprété également  et Madame la Présidente déclare : « des gestes sexualisés  au retour d’un droit de visite chez le père » 

Personne ne s’interrogera de savoir « à qui profite l’annonce d’un crime » ou la supercherie. 

En fait, du 1er au 2  avril, j’avais bien un droit de visite ( inscrit au calendrier du Centre Maternel des Islettes) et le fait d’évoquer des gestes sexualisés le 3 avril (le lendemain) était idéal pour pointer du doigt => le père.

Mais. . . , ( pas de chance pour les spécialistes en magouilles ) le droit de visite du 1er au 2 avril est quasiment le seul qui n’a pas été honoré par le père.           En fait de« au retour  d’un droit de visite »,j’avais eu ma fille à la maison, 11 jours plus tôt.        A l’audience, avec une consultation de dossier le 7 mai, pour l’audience du 9 mai ( et oui, c’est l’usage judiciaire, trop tôt tous les « torchons » ne sont pas arrivés et trop tard il faut se defendre les mains dans les poches ), il ne m’a pas été possible de faire la lumière sur ce point comme je l’aurais souhaité et le doute a encore profité aux mythographes.  Peu après, j’obtenais une attestation du directeur de l’école qui précise :   Concernant les attaques sous la ceinture je n’ai rien à déclarer puisque jamais rien n’a été constaté par l’équipe enseignante.

Comme par hasard, ma fille aurait donc des « gestes sexualisés » uniquement au sein du Centre Maternel des Islettes    (Dans trois écoles successives, jamais rien n’a été constaté). En bonne intelligence, il serait peut-être judicieux d’aller vérifier ce qui se passe dans ce Centre Maternel des Islettes.     Mais. . . .c’est un monde . . clos, là où on fait de l’argent sur le dos des enfants.    Monsieur Philippe Seguin, Président de la Cour des Comptes, indiquait bien en novembre 2009 : « aucun contrôle » « une forme de maltraitance institutionnelle ».

Une autre piste aurait dû être explorée: Une année d’hébergement au Centre Maternel des Islettes pourrait impliquer une certaine sympathie entre la maman et le personnel et après les agissements douteux que j’avais déjà constatés, l’envoi d’un signalement de complaisance pour dénigrer encore le père n’avait rien de surprenant.       Cependant, il ne fallait pas se tromper entre droit d’hébergement  prévu au calendrier et droit d’hébergement honoré.

PETIT DETAIL  » CROUSTILLANT « :  Je disais précédemment qu’une année d’hébergement pourrait impliquer une certaine sympathie entre la maman et le personnel du Centre Maternel des Islettes. Or, c’est une veilleuse de nuit d’origine portugaise qui aurait constaté des « gestes sexualisés »  pour …. servir la maman d’origine brésilienne.

Je rappelle pour mémoire les précédents agissements douteux du Centre Maternel des Islettes aux points : (1), (2), (3), (4), (5), (6), (7), (8), (9), (10),(11),(12).

Quoi qu’il en soit, le leurre a porté ses fruits,  et par principe de précaution, c’est encore l’enfant qui en fera les frais puisqu’elle réclame son père et qu’elle en est séparée. 

Comme par hasard, le Centre Maternel des Islettes a rapporté d’une manière qui allait lui permettre de conserver l’hébergement de l’enfant et l’Association d’Action Educative de Verdun de manière à conserver son mandat d’AEMO ……. tout cela aux frais des constribuables, bien sûr.

QUATRIEME AUDIENCE DE PARODIE DE JUSTICE GAGNEE AVEC DES MOYENS FALLACIEUX.

Retour à la liste des articles                                                     La suite au 23ème article

N.B. Les publicités ci-dessous sont indépendantes de ma volonté.

 

Laisser un commentaire

Mariage Séb & Alex |
soizguigui |
ECOLE SAINT JOSEPH |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue au milieu de mes ...
| Les Hémies nop terre
| La vie de Julie