• Accueil
  • > Non classé
  • > 21) LE SIGNALEMENT DE L’ENFANCE EN (REEL) DANGER EST UNE OBLIGATION PREVUE PAR LA LOI.

26 juin, 2009

21) LE SIGNALEMENT DE L’ENFANCE EN (REEL) DANGER EST UNE OBLIGATION PREVUE PAR LA LOI.

Classé dans : Non classé — laprotectiondelenfance @ 20:45

21) LE SIGNALEMENT DE L'ENFANCE EN (REEL) DANGER EST UNE OBLIGATION PREVUE PAR LA LOI.1U4r3Comme je ne pouvais pas me faire entendre en justice puisque les rapports des  »protecteurs de l’enfance »  emportent systématiquement la décision des magistrats (cela m’a d’ailleurs été confirmé à la Direction des Affaires Sociales de la Meuse), j’ai contacté (non sans mal, la secrétaire filtre les appels) le Directeur de l’Association d’Action Educative, Monsieur Losson.

J’ai pu le rencontrer et tandis qu’il se retranchait derrière la dernière décision de justice obtenue au moyen des falsifications de ses « bons » employés (en fait, il se retranchait derrière cette décision comme pour se laver les mains ), sa position à propos des rapports mensongers était assez particulière : 

« Nous sommes agréés par le Conseil Général de la Meuse et par le Ministère de la Justice. Le travail est validé par la chef de service, c’est un travail de qualité, j’en suis le garant et je l’assume très clairement » et de me préciser encore : « La perception du travail effectué dépend de la lecture que vous en faites » (16) 

Trois mois plus tard,  j’ai découvert « La perception » par les magistrats de la Cour d’Appel de Nancy. ( Dans l’article suivant vous verrez comment un« semble avoir  »  devient « avec des » dans l’interprétation des magistrats et l’issue d’une audience définitivement scellée)

J’ai rappelé qu’à la dernière audience, Mme Blin-Dumouchel juge pour enfant avait indiqué « qu’elle était tout à fait favorable à des droits les plus larges possible pour le père » , que ma fille n’était pas scolarisée durant les après-midi et que par conséquent les droits que son service m’accordait, n’était absolument pas conforme à la décision de la juge. 

J’ai indiqué à M. Losson que les falsifications de son service à propos de la situation familiale, étaient contraires à l’intérêt de ma fille, et qu’elles n’allaient certainement pas se passer en catimini.

Je lui ai annoncé la mise en place d’un panneau au bord de l’avenue à Etain pour signaler les agissements de son service. Réponse de Monsieur Losson, Directeur de l’Association d’Action Educative :   

« Surtout, ne vous en privez pas »  

Fin mars 2008, j’installais un panneau au bord de l’avenue  à Etain, pour signaler le réel danger pour les enfants.

Le réel danger: La production en justice de rapports mensongers et arrangés pour se faire octroyer , non pas au titre d’une protection mais d’une maltraitance institutionnelle d’enfants, des budgets aux frais des contribuables. L’Association d’Action Educative de Verdun ne connait pas la crise elle est en pleine santé puisque elle cumule406 643 € de capitaux. ( 399 164.81 € de liquidités au 31/12/2009 ) Rémunération de la Direction54 908.69 €, en augmentation de 26% par rapport à 2009.

Par la suite, M. Losson ( « Surtout, ne vous en privez pas ») engagera un procédure en justice pour demander le retrait du panneau. La justice donnera raison au M. « agréés par le Ministère de la justice » . J’ai retiré le panneau, pensant surtout que mon message était bien passé auprès des « services ». Par la suite j’ai pu vérifier que ce n’était nullement le cas et par voix de conséquence, un an plus tard, le premier panneau donnait le jour à un second….finalement plus élaboré que le précédent ( 1er panneau: 25 mots => 2ème panneau: 30 pages sur internet )

Le 1er panneau

                                     panneauroute002.jpg 

Retour à la liste des articles                                 La suite au 20ème article

 

Laisser un commentaire

Mariage Séb & Alex |
soizguigui |
ECOLE SAINT JOSEPH |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue au milieu de mes ...
| Les Hémies nop terre
| La vie de Julie